Prédiction du SNR

Table 4 : Prédiction de SNR à 550 nm en séquence V et POL3, pour Mag V = 10 et 4 x 900s d’intégration.

Table 5 : Efficacité d’injection dans trou 2.8" en fonction du seeing
 

Efficacité du guidage

Figure 8 : injection vs seeing (Table 5)

Efficacité du guidage

Les performances du guidage par la caméra FLI de NARVAL et son influence sur l’efficacité de l’instrument ont été étudiées en détail.

3 facteurs influencent le budget d’erreur du guidage.

Les fluctuations du suivi (erreur de mouvement diurne)

L’amplitude des mouvements de seeing

Le flux disponible pour les calculs de corrections

Les fluctuations du suivi

Les fluctuations du suivi (erreur de mouvement diurne) :

  • peuvent être causées par des points durs dans les codeurs du télescope
  • un équilibrage imprécis du télescope
  •  ou une valeur fluctuante de l’asservissement du mouvement diurne
  • ou tout simplement une consigne de centrage différente des coordonnées (x,y) réelles du centre du trou

Cette erreur est systématique, l’impact sur le guidage sera un léger décalage de l’objet hors trou que les corrections du guidage ne pourront pas compenser.

L’amplitude du décalage a été mesuré en novembre 2006 par analyse des résidus directement sur les images de la caméra FLI.

La série de figures suivantes (9-12) résume les prédictions d’impact des principaux paramètres.

Effet de très bas flux sur le guidage

Nous n’avons pas de données précises concernant l’effet de très bas flux sur le guidage.

Il est difficile de distinguer l’effet du seeing et l’effet des bas flux sur la qualité des corrections.

C’est le seeing qui semble dominer de budget d’erreur de guidage dans le régime brillant.

A seeing constant, le décalage (erreur de mouvement diurne) provoque une chute de la qualité d’injection dont l’impact relativement plus important à bon seeing qu’à mauvais seeing.

Figure 9 : Prédictions d’efficacité d’injection pour une famille de seeing en fonction d’un décalage du centroide de l’injection par rapport au centre du trou (pupille).

Figure 10 : Prédictions de l’impact relatif d’un décalage du centroïde de l’injection par rapport au centre du trou (pupille) en fonction du seeing.

Un mode de lecture adéquat

Figure 11 : Prédictions d’efficacité d’injection pour une famille de seeing en fonction des résidus de guidage (rms de la différence entre le centre du trou et la position des centroïde de lumière), pouvant être causés par un faible flux par exemple.

Figure 12 : Prédictions de l’impact relatif des résidus de guidage en fonction du seeing.

Influence de la vitesse de lecture du CCD.

La Table 3 donnent les 4 modes de lectures disponibles sur NARVAL.

Choisir un mode de lecture adéquat est, en principe, important pour optimiser le temps d’intégration sur le ciel en assurant un signal/bruit optimal.