Accueil > Actualités > Projet immobilier au Pic du midi, pour le TBL et l'accueil scientifique (Dauzère)

Projet immobilier au Pic du midi, pour le TBL et l'accueil scientifique (Dauzère)

04/11/2019

Un nouveau projet immobilier débute au sommet du Pic du Midi. Avec la création en extension de 2 nouveaux bâtiments, la base d'observation augmente sa capacité d'accueil et d'hébergement scientifique de plus de 500 m². La sélection du cabinet d'architectureTRYPTIQUE signe la première étape de ce projet d'envergure piloté par l'Université Toulouse III Paul Sabatier, sur financements européens (FEDER) et régionaux (CPER).

Débuté en 1870, à dos d'hommes et de mulets, la construction de l'Observatoire du Pic du Midi, propriété de l’Université Toulouse III Paul Sabatier, n'a cessé de se poursuivre au fil des ans. Aujourd'hui ce sont 5000m2 occupés à plus de 50% pour l'accueil des touristes, qui couvrent la plate-forme sommitale. Malgré cette belle superficie, l’Observatoire du Pic du Midi a aujourd'hui atteint les limites de sa capacité à héberger les équipes de recherche qui viennent utiliser l’instrumentation au sommetet ne peut pas répondre aux nombreuses sollicitations pour former de nouveaux utilisateurs et accueillir de nouvelles expériences.

Ce nouveau projet immobilier répond à l'ensemble de ces demandes et propose une double extension. Un premier volet prévoit la construction de 3 étages supplémentaires enchâssés dans le bâtiment Dauzère et sur les vestiges des écuries à mulets. Cette nouvelle structure, qui portera le nom « Dauzère/Soler » accueillera une salle de pilotage et d’acquisition destinée aux observations de toutes les coupoles du sommet, des salles de travail en groupe et une trentaine de couchages pour les scientifiques. La terrasse de ce nouveau bâtiment sera, elle, aménagée pour accueillir une nouvelle plateforme environnementale, permettant une rationalisation et un développement des activités de recherches en sciences de l’atmosphère de l’Université de Toulouse/OMP et ouvrant la possibilité d’accueillir de nouvelles instrumentations d'autres équipes de recherche. Destiné d’une part aux scientifiques du monde entier, auxdoctorants français et européens, ce bâtiment pourra également accueillir colloques, stages et autres manifestations scientifiques et culturelles.

Le second volet de construction comprend une extension du Télescope Bernard Lyot qui prépare l'arrivée du spectropolarimètre infrarouge SPIP, nouvel instrument de pointe d'observation astronomique qui partira à la chasse aux exoplanètes dès 2021.

La construction

Le groupement de sociétéTryptique –OTCE-C+POS /SIGMA, lauréat de l'appel à projet lancé cet été, a d’ores et déjà lancé les études qui devraient s'achever en mai 2020. Les travaux, du fait des conditions climatiques très contraignantes sur le site : seulement de l’ordre de 100 jours de non gel/an et des vents violents, sont programmés entre l'été 2020 pour un achèvement au cours de l'été 2022.

L'ensemble du projet prend en compte les normes environnementales et respecte le patrimoine culturel du Pic du Midi, il répond aux exigences architecturales des sites classés « grand site » et tient compte du projet de labellisation « UNESCO » du site. L’activité touristique sera maintenue sur le site durant les travaux.

Contacts :

  • Francis Lacassagne, responsable technique plate forme du Pic du Midi,

06.84.88.40.41, francis. lacassagne@obs-mip.fr

  • Sylvie Etcheverry, chargée de communication OMP,

06.76.56.56.96, sylvie.etcheverry@obs-mip.fr